Cinéma

Yves Saint Laurent : Frasques et Haute couture

yves saint laurent

Pierre Niney se glisse dans la peau du célèbre couturier, Yves Saint Laurent. Découvrez la bande-annonce.

Yves Saint Laurent est devenu une marque mais derrière cette marque se cache un homme, et c’est l’histoire de cet homme qu’a voulu raconter Jalil Lespert. Pour incarner le célèbre couturier au cinéma, il a choisi Pierre Niney. A seulement 24 ans, le comédien incarne avec perfection ce rôle et a adopté toute la gestuelle de ce personnage emblématique. Outre la ressemblance physique, c’est son talent qui fait que l’on plonge directement dans l’univers de ce biopic. De ses débuts en tant que directeur artistique chez Dior à la fin des années 50 en passant par sa rencontre amoureuse et professionnelle avec Pierre Bergé jusqu’à la création de sa propre maison de couture dans les années 60, on découvre les coulisses de la vie de cet artiste en 2h de long métrage.

Mais Yves Saint Laurent n’était pas qu’un créateur, il a aussi eu ses moments de doute et quelques frasques dans sa vie privée. A 21 ans, il est déjà à la tête de sa propre entreprise et ce n’est que plus tard qu’il a décidé de profiter de sa jeunesse. Alcool, sexe et drogue sont évidemment au rendez-vous. Sa relation avec Pierre Bergé a connu quelques tensions mais il restera son premier amour jusqu’à la fin. Comment ne pas être touché par le parcours de ce grand homme. Il a été l’un des artistes à réinventer la mode et aujourd’hui encore, son nom est partout.

Jalil Lespert a réussi à nous emmener dans l’univers d’Yves Saint Laurent. Dès les premières minutes du film, on est ému grâce aux extraits des lettres que Pierre Bergé avait écrites à l’occasion de l’hommage rendu au couturier à l’Opéra Bastille. Le casting est aussi à la hauteur de nos attentes. Pierre Niney et Guillaume Gallienne forment un duo attendrissant et authentique. Ils sont entourés d’une pléiade d’acteurs talentueux tels que Charlotte Le Bon (Victoire Doutreleau), Laura Smet (Loulou de la Falaise) ou encore Xavier Lafitte (Jacques de Bascher). Un long métrage abouti et sobre qui raconte à ses juste valeur, l’homme, l’artiste, l’amoureux, le fêtard, l’ami qu’a été Yves Saint Laurent. Sans élégance de coeur, il n’y a pas d’élégance, disait-il. Et c’est son coeur qu’il a mis dans la mode afin de toucher le notre.

Retrouvez-nous également sur Facebook, Twitter et sur votre téléphone.

Cédric Benaddache

commentaires fermés

Les commentaires sont fermés. Vous ne serez pas en mesure de poster un commentaire dans ce post.